Connect with us

Bíblia KJF

Lamentações 2

1 Comme le SEIGNEUR a couvert la fille de Sion d’un nuage dans son courroux, et a jeté du ciel sur la terre la beauté d’Israël, et ne s’est pas souvenu de son marchepied au jour de son courroux!

2 Le SEIGNEUR a englouti toutes les habitations de Jacob, et n’a pas eu pitié; il a démoli dans sa colère les forteresses de la fille de Judah; il les a jetées par terre, il a profané le royaume et ses princes.

3 Il a retranché dans son furieux courroux toute la corne d’Israël; il a retiré sa main droite de devant l’ennemi, et a brûlé contre Jacob comme un feu flamboyant, qui dévore tout autour.

4 Il a bandé son arc comme un ennemi; il s’est tenu avec sa main droite comme un adversaire, et a tué tout ce qui était agréable à l’œil dans le tabernacle de la fille de Sion, il a versé sa fureur comme un feu.

5 Le SEIGNEUR a été comme un ennemi il a englouti Israël, il a englouti tous ses palais, il a détruit toutes ses forteresses, et a multiplié chez la fille de Judah deuil et lamentation.

6 Et il a violemment ravi son tabernacle comme (si c’étai)t celui d’un jardin; il a détruit ses palais de son assemblée; le SEIGNEUR a fait oublier, dans Sion, les fêtes solennelles et les sabbats, et a méprisé dans l’indignation de son courroux le roi et le prêtre.

7 Le SEIGNEUR a rejeté son autel, il a détesté son sanctuaire; il a cédé en la main de l’ennemi les murailles de ses palais; ils ont jeté des cris dans la maison du SEIGNEUR, comme au jour d’une fête solennelle.

8 Le SEIGNEUR a projeté de détruire la muraille de la fille de Zion (Sion); il a tendu le cordeau, il n’a pas retiré sa main pour cesser de détruire; c’est pourquoi il a fait le rempart et la muraille se lamenter; ils languissent ensemble.

9 Ses portes sont enfoncées dans le sol; il a détruit et brisé les barres; son roi et ses princes sont parmi les Gentils; la loi n’est plus; ses prophètes aussi ne trouvent aucune vision du SEIGNEUR.

10 Les anciens de la fille de Zion (Sion) sont assis à même le sol, et gardent le silence; ils ont mis de la poussière sur leur tête; ils se sont ceints de sacs; les vierges de Jérusalem baissent leur tête jusqu’au sol.

11 Mes yeux sont défaillants à cause des larmes; mes entrailles bouillonnent, mon foie se répand sur la terre, à cause de la destruction de la fille de mon peuple, parce que les enfants et ceux qui tètent s’évanouissent dans les rues de la ville.

12 Ils à leurs mères Où est le grain et le vin? lorsqu’ils s’évanouissent comme des blessés dans les rues de la ville, quand ils rendaient l’âme sur la poitrine de leurs mères.

13 Quelle chose prendrai-je à témoin envers toi? Quelle chose te comparerai-je, ô fille de Jérusalem? À qui t’égalerai-je, afin que je puisse te consoler, ô vierge, fille de Sion? Car ta plaie est grande comme la mer; qui peut te guérir?

14 Tes prophètes ont vu pour toi des choses vaines et insensées; et ils n’ont pas découvert ton iniquité pour détourner ta captivité, mais ils ont vu pour toi des charges fausses et des motifs d’exil.

15 Tous les passants battent des mains à ton sujet; ils sifflent, et branlent la tête sur la fille de Jérusalem, disant: Est-ce la ville qu’on appelait La parfaite en beauté, La joie de toute la terre?

16 Tous tes ennemis ont ouvert la bouche contre toi; ils sifflent et grincent des dents; ils Nous l’avons engloutie; vraiment c’est ici le jour que nous attendions, nous l’avons trouvé, nous l’avons vu.

17 Le SEIGNEUR a fait ce qu’il avait envisagé; il a accompli sa parole qu’il avait commandée depuis les jours anciens; il a démoli, et n’a pas eu pitié; il a fait [que] ton ennemi se réjouisse sur toi, il a relevé la corne de tes adversaires.

18 Leur cœur a crié vers le SEIGNEUR Ô muraille de la fille de Zion (Sion), laisse couler des larmes, comme un torrent, jour et nuit; ne te donne pas de repos, ne laisse pas la prunelle de tes yeux cesse [de pleurer].

19 Lève-toi, crie de nuit, au commencement des veilles répands ton cœur comme de l’eau, devant la face du SEIGNEUR; lève tes mains vers lui, pour la vie de tes jeunes enfants, qui s’évanouissent de faim au bout de chaque rue.

20 Contemple, ô SEIGNEUR, et considère à qui tu as fait ainsi. Les femmes mangeraient-elles leur fruit, et les petits enfants, grands comme leurs mains? Tuera-t-on le prêtre et le prophète dans le sanctuaire du SEIGNEUR?

21 Le jeune homme et le vieillard sont couchés par terre dans les rues; mes vierges et mes jeunes hommes sont tombés par l’épée; tu les as tué, au jour de ton courroux, tu as tué, et tu n’as pas eu pitié.

22 Tu as appelé, comme en un jour solennel mes terreurs de toutes parts, si bien qu’au jour du courroux du SEIGNEUR, nul n’a échappé, ni n’est resté; ceux que j’avais emmaillotés et élevés, mon ennemi les a consumés.

Continuar Lendo