Connect with us

Bíblia BO1877

2 Samuel 16

1 Quand David eut un peu passé le haut de la montagne , voici, Tsiba, serviteur de Méphibosceth, vint au-devant de lui avec deux ânes bâtés, sur lesquels il y avait deux cents pains, et cent paquets de raisins secs, et cent d’autres fruits d’été, et un baril de vin.

2 Et le roi dit à Tsiba: Que veux-tu faire de cela? Et Tsiba répondit: Les ânes sont pour la famille du roi, afin qu’ils montent dessus; et le pain et les autres fruits d’été, à manger, sont pour les jeunes gens, et il y a du vin pour boire, afin que ceux qui se trouveront fatigués dans le désert en boivent.

3 Et le roi lui dit: Mais où est le fils de ton maître? Et Tsiba répondit au roi: Voilà, il est demeuré à Jérusalem; car il a dit: Aujourd’hui la maison d’Israël me restituera le royaume de mon père.

4 Alors le roi dit à Tsiba: Voilà, tout ce qui est à Méphibosceth est à toi . Et Tsiba dit: Je me prosterne devant toi , puisque je trouve grâce devant toi, ô roi, mon seigneur!

5 Et le roi David vint jusqu’à Bahurim; et voici, il en sortit un homme de la famille de la maison de Saül, nommé Scimhi, fils de Guéra, qui, étant sorti, maudissait David .

6 Et il jetait des pierres contre David et contre tous les serviteurs du roi David; et tout le peuple et tous les hommes vaillants étaient à la droite et à la gauche du roi.

7 Or, Scimhi parlait ainsi en le maudissant: Sors, sors, homme de sang et méchant homme!

8 L’Eternel a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, en la place duquel tu as régné; et l’Eternel a mis le royaume entre les mains de ton fils Absçalom; et voilà tu souffres le mal que tu as fait , parce que tu es un homme de sang.

9 Alors Abisçaï, fils de Tsérujah, dit au roi: D’où vient que ce chien mort maudit le roi, mon seigneur? Que je passe, je te prie et que je lui ôte la tête.

10 Mais le roi répondit: Qu’ai-je à faire avec vous, fils de Tsérujah? Qu’il me maudisse; car l’Eternel lui a dit: Maudis David; et qui lui dira: Pourquoi l’as-tu fait?

11 David dit aussi à Abisçaï et à tous ses serviteurs: Voici, mon propre fils, qui est sorti de mes entrailles, cherche ma vie; combien plus maintenant un fils de Jémini me traitera – t – il indignement ? Laissez-le, et qu’il me maudisse; car l’Eternel le lui a dit.

12 Peut-être que l’Eternel regardera mon affliction, et que l’Eternel me rendra du bien au lieu des malédictions que celui-ci me donne aujourd’hui.

13 David donc et ses gens continuaient leur chemin; et Scimhi allait à côté de la montagne, vis-à-vis de lui; et en allant il maudissait, et il jetait des pierres contre lui, et il élevait de la poussière.

14 Ainsi le roi David, et tout le peuple qui était avec lui, étant fatigués, vinrent et se rafraîchirent là.

15 Et Absçalom et tout le peuple, savoir , les hommes d’Israël, entrèrent dans Jérusalem, et Ahithophel était avec lui.

16 Or il arriva que, quand Cusçaï Arkite, l’intime ami de David, fut venu vers Absçalom, il dit à Absçalom: Vive le roi! vive le roi!

17 Et Absçalom dit à Cusçaï: Est – ce donc là l’affection que tu as pour ton intime ami? Pourquoi n’es-tu point allé avec ton intime ami?

18 Mais Cusçaï répondit à Absçalom: Non, mais je serai à celui qui a été choisi par l’Eternel, par ce peuple et tous les hommes d’Israël, et je demeurerai avec lui.

19 Et de plus, qui servirai-je? Ne sera – ce pas son fils? je serai ton serviteur, comme j’ai été le serviteur de ton père.

20 Alors Absçalom dit à Ahithophel: Consultez ensemble pour voir ce que nous avons à faire.

21 Et Ahithophel dit à Absçalom: Va vers les concubines de ton père, qu’il a laissées pour garder la maison; afin que, quand tout Israël saura que tu te seras rendu odieux à ton père, les mains de tous ceux qui sont avec toi soient fortifiées.

22 On dressa donc un pavillon à Absçalom sur la plate-forme de la maison; et Absçalom vint vers les concubines de son père, à la vue de tout Israël.

23 Or, le conseil qu’Ahithophel donnait en ce temps-là était autant estimé que si quelqu’un eût demandé le conseil de Dieu. C est ainsi qu’on considérait tous les conseils qu’Ahithophel donnait, tant à David qu’à Absçalom.

Continuar Lendo