Connect with us

Bíblia BDC

Levítico 13

1 Yahweh parla à Moïse et à Aaron en disant :

2 Quand un homme aura sur la peau une tumeur, une dartre ou une tache blanche, qui est un symptôme de la lèpre sur la peau de sa chair, on le conduira à Aaron, le prêtre, ou à l'un de ses fils, les prêtres.

3 Le prêtre examinera l'affection qui est sur la peau : si les poils de la partie malade sont devenus blancs et si le mal paraît plus profond que la peau, ce sera la maladie de la lèpre ; le prêtre qui l'aura constatée déclarera l'homme impur.

4 Mais s'il y a sur la peau une tache blanche qui ne paraît pas plus profonde que la peau et si les poils n'en sont pas devenus blancs, le prêtre isolera pendant sept jours l'homme ainsi atteint.

5 Il l'examinera ensuite au septième jour, et si à ses yeux le mal semble rester stationnaire et ne s'est pas étendu sur la peau, le prêtre l’isolera de nouveau pendant sept jours.

6 Il l'examinera encore le septième jour et si la tache s'estompe et ne s'est pas étendue sur la peau, il le déclarera pur, ce n'est qu'une dartre ; celui qui en est atteint lavera ses vêtements et il sera pur.

7 Mais si la dartre s'est étendue sur sa peau, après qu'il s'est montré au prêtre pour être déclaré pur, il se fera examiner une seconde fois par le prêtre.

8 Celui-ci l'ayant fait, si la tache s'est étendue sur la peau, il le déclarera impur, car c'est la lèpre.

9 Quand sur un homme se manifestera un mal suspect de lèpre, cet homme sera conduit au prêtre.

10 Celui-ci l'examinera ; s'il y a sur la peau une tumeur blanche sur laquelle les poils sont devenus blancs et croit de la chair vive,

11 c'est une lèpre invétérée dans la peau de cet homme, le prêtre le déclarera impur sans le faire enfermer car il est impur.

12 Si la lèpre se déclare sur la peau de telle sorte qu'elle recouvre toute la peau du malade de la tête aux pieds, d'après tout ce qui apparaît aux yeux du prêtre,

13 celui-ci l'examinera et s'il voit que la lèpre recouvre tout le corps, il déclarera pur le malade ; il est devenu entièrement blanc et ainsi est pur.

14 Mais le jour où paraîtra sur lui de la chair vive, il sera impur,

15 et quand le prêtre aura vu cette chair vive, il le déclarera impur car la chair vive est impure ; c'est la lèpre.

16 Mais si la chair vive change et devient blanche, le malade se présentera au prêtre.

17 Celui-ci l'examinera et si le malade est de nouveau devenu blanc, le prêtre le déclarera pur car il l'est.

18 Lorsqu'un homme aura sur le corps un ulcère dont il aura été guéri,

19 mais qu'à la place de l'ulcère se trouve une tumeur blanche ou une tache d'un blanc rougeâtre, il se fera voir au prêtre.

20 Celui-ci l'examinera et s'il voit que la tache est plus profonde que la peau et que les poils en sont devenus blancs, il déclarera impur le malade ; il s'agit de la lèpre qui s'est développée dans l'ulcère.

21 Mais si le prêtre, examinant la plaie, n'y remarque pas de poils blancs et constate qu'elle n'est pas plus profonde que la peau et perd sa coloration, il isolera le malade pendant sept jours.

22 Si ensuite la tache s'est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur car c'est la lèpre.

23 Si par contre la tache est demeurée à la même place sans s'élargir, c'est la cicatrice d'un ulcère ; le prêtre le déclarera pur.

24 Lorsqu'un homme aura une brûlure sur la peau et qu'il se forme sur cette brûlure une tache d'un blanc rougeâtre ou blanche,

25 et que le prêtre, après examen, trouve que les poils sont devenus blancs sur la tache et que celle-ci est plus profonde que la peau, c'est la lèpre qui s'est déclarée dans la brûlure, le prêtre déclarera impur l'homme qui en est atteint car c'est la lèpre.

26 Mais si le prêtre, en l'examinant, voit qu'il n'y a pas de poils blancs sur la tache, que celle-ci ne paraît pas plus profonde que la peau et qu'elle a perdu sa coloration, il isolera le malade pendant sept jours ;

27 puis, l'ayant examiné le septième jour, s'il constate que la tache s'est élargie sur la peau, il le déclarera impur, s'il s'agit de la lèpre.

28 Si par contre la tache est demeurée à la même place sans s'étendre et a perdu sa coloration, c'est simplement la plaie d'une brûlure, le prêtre le déclarera pur car c'est une cicatrice de brûlure.

29 Lorsqu'un homme ou une femme aura une plaie à la tête ou au menton,

30 et que le prêtre, par l'examen de la plaie, l'aura trouvée plus profonde que la peau, avec de rares poils jaunâtres, il déclarera la personne impure, c'est le néthéq, la lèpre de la tête ou de la barbe.

31 Mais si le prêtre s'aperçoit que la plaie suspecte de néthéq ne paraît pas plus profonde que la peau, sans qu'il s'y trouve pourtant de poils jaunâtres, il isolera pendant sept jours celui qui est suspect de néthéq.

32 L'examinant au septième jour, si le prêtre constate que le néthéq ne s'est pas étendu et qu'il ne s’y trouve pas de poils jaunâtres et que le néthéq ne paraît pas plus profond que la peau,

33 le malade devra se raser, mais non à la place suspecte de néthéq ; le prêtre isolera de nouveau pour sept jours celui qui est menacé de néthéq.

34 Lorsque le prêtre l'aura encore examiné au septième jour et aura vu que le néthéq ne s'est pas étendu sur la peau et qu'il ne paraît pas plus profond que la peau, alors il le déclarera pur ; l'homme lavera ses vêtements et il sera pur.

35 Cependant si le néthéq s'étend sur la peau après que le malade aura été déclaré pur

36 et qu'à l'examen le prêtre constate que le néthéq s'est étendu sur la peau, il n'aura pas à rechercher si les poils sont devenus jaunâtres, l'homme est impur.

37 Mais si le néthéq présente encore le même aspect et qu'il y ait poussé des poils noirs, alors le néthéq est guéri et l'homme est pur ; le prêtre le déclarera pur.

38 Lorsqu'un homme ou une femme ont sur la peau des taches blanches,

39 le prêtre en fera l'examen et s'il y a sur la peau des taches d'un blanc mat, c'est le bôhaq qui s'est déclaré sur la peau, le malade est pur.

40 Lorsqu'un homme a la tête dégarnie de cheveux et qu'il est ainsi chauve par derrière, il est pur.

41 Si c'est du côté de la face qu'il a perdu ses cheveux et se trouve ainsi chauve par devant, il est pur.

42 Mais si, dans la partie chauve, par devant ou par derrière, apparaît une plaie d'un blanc rougeâtre, c'est alors la lèpre qui s'est déclarée dans la partie chauve de devant ou de derrière.

43 Si, dans son examen, le prêtre constate que la plaie est bien d'un blanc rougeâtre dans la partie chauve de derrière ou de devant, d'après l'aspect de la lèpre de la peau du corps,

44 alors celui qui en est atteint est un lépreux et il est impur ; le prêtre le déclarera impur car il a la lèpre sur la tête.

45 Quant au lépreux atteint de cette lèpre, ses vêtements seront déchirés, il laissera pousser ses cheveux et se couvrira la barbe, il ne cessera de crier : impur ! impur !

46 Aussi longtemps que durera sa plaie il sera impur, oui vraiment impur ; il habitera seul et sa demeure sera hors du camp.

47 Si la lèpre se déclare sur un vêtement, qu'il soit de laine ou de lin,

48 dans la chaîne ou dans la trame de lin ou de laine, sur une peau ou sur quelque objet de cuir,

49 Si la tache sur le vêtement ou sur la peau, sur le fil de chaîne ou sur le fil de trame, sur quelque objet de cuir est verdâtre ou rougeâtre, c'est la lèpre et il faut la montrer au prêtre.

50 Celui-ci examinera la tache et tiendra enfermé durant sept jours l'objet attaqué.

51 Il examinera de nouveau la tache le septième jour ; si elle s'est élargie sur le vêtement, sur le fil de chaîne ou sur le fil de trame, sur la peau ou sur quelque objet de cuir, c'est une plaie de lèpre maligne ; l'objet est impur.

52 On brûlera le vêtement, la chaîne ou la trame de laine ou de lin, tout objet fait de peau sur lesquels se trouvera la tache, car il s'agit d'une lèpre maligne ; il faut les brûler au feu.

53 Mais si le prêtre constate que la tache ne s'est pas élargie sur le vêtement, sur le fil de chaîne ou sur le fil de trame, ou sur quelque objet de cuir,

54 il ordonnera de laver l'objet sur lequel il y a la tache et l'enfermera de nouveau pendant sept jours.

55 Puis l'ayant examiné après qu'il aura été lavé, si la tache n'a pas changé d'aspect alors même qu'elle ne s'est pas élargie, l'objet est impur, tu le consumeras par le feu, il a été rongé à l'endroit ou à l'envers.

56 Mais si le prêtre, après examen, s'aperçoit que la tache ayant été lavée a perdu sa coloration, alors il l'arrachera du vêtement ou de la peau ou du fil de chaîne ou du fil de trame.

57 Si toutefois elle reparaît sur le vêtement, sur le fil de chaîne ou sur le fil de trame, ou sur quelque objet fait de cuir, alors c'est une éruption de lèpre, tu consumeras par le feu l'objet sur lequel la lèpre s'est déclarée.

58 Mais le vêtement, le fil de chaîne ou le fil de trame ou quelque objet de cuir, que tu auras lavé ou d'où la tache aura disparu, sera layé de nouveau et il sera pur.

59 Telle est la loi sur la tache suspecte de lèpre des vêtements de laine ou de lin, du fil de chaîne ou du fil de trame, de tout objet de peau, relativement à la déclaration de leur pureté ou impureté.

Continuar Lendo