Connect with us

Bíblia VIGOUROUX

Jeremias 8

1 En ce temps-là, dit le Seigneur, on tirera de leurs sépulcres les os des rois de Juda, les os des (de ses) princes, les os des prêtres, les os des prophètes, et les os des habitants de Jérusalem,

2 et on les exposera au soleil, à la lune et à toute la milice du ciel, qu'ils ont aimés, qu'ils ont honorés (servis), qu'ils ont suivis, qu'ils ont recherchés, et qu'ils ont adorés. On ne les recueillera pas et on ne les ensevelira pas ; ils seront sur la (face de la) terre comme du (un) fumier.

3 Et tous ceux qui seront restés de cette race très méchante, dans tous les lieux où je les aurai chassés (ai jetés), dit le Seigneur des armées, en quelque lieu qu'ils soient, préféreront la mort à la vie.

4 Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce que celui qui est tombé ne se relève(ra) pas ? et celui qui s'est détourné ne (reviendra-t) revient-il pas ?

5 Pourquoi donc ce peuple de Jérusalem s'est-il détourné de moi avec une aversion (détournement) opiniâtre ? Ils se sont attachés au mensonge, et ils ne veulent pas (n'ont pas voulu) revenir.

6 J'ai été attentif et j'ai écouté : il n'y en a pas un qui parle comme il devrait ; il n'y en a pas un qui fasse pénitence de son péché, en disant : Qu'ai-je fait ? Ils reprennent tous (ont tous suivi) leur course, comme un cheval qui s'élance (avec impétuosité) au combat.

7 Le milan connaît dans le ciel sa saison ; la tourterelle, l'hirondelle et la cigogne observent le temps de leur arrivée ; mais mon peuple n'a pas connu le jugement du Seigneur.

8 Comment dites-vous : Nous sommes sages, et la loi du Seigneur (de Dieu) est avec nous ? La plume mensongère des scribes n'a vraiment écrit que le mensonge.

9 Les sages sont confondus (ont été confus), ils sont (ont été) épouvantés, ils sont (ont été) pris ; car ils ont rejeté la parole du Seigneur, et ils n'ont plus aucune sagesse.

10 C'est pourquoi je donnerai leurs femmes à des étrangers, et leurs champs à d'autres héritiers, parce que, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, ils se livrent tous à l'avarice ; depuis le prophète jusqu'au prêtre ils font tous le mensonge.

11 Et ils entreprenaient à leur confusion de guérir (guérissaient) la blessure de la fille de mon peuple (en ignominie), en disant : La paix, la paix, lorsqu'il n'y avait pas de paix.

12 Ils sont (ont été) confus, parce qu'ils ont commis des abominations, ou plutôt la confusion même n'a pu les confondre, et ils n'ont pas su rougir. C'est pourquoi ils tomberont avec les mourants (ceux qui sont renversés), ils tomberont au temps de leur châtiment (visitation), dit le Seigneur.

13 Je les réunirai tous (Les rassemblant, je les rassemblerai, note), dit le Seigneur ; il n'y a pas de raisin sur les vignes, ni de figues sur le figuier ; les feuilles sont tombées, et ce que je leur avais donné leur a échappé.

14 Pourquoi restons-nous assis ? Rassemblez-vous, et entrons dans les villes fortes, et demeurons-y en silence, car le Seigneur notre Dieu nous a réduits au silence, et il nous a donné à boire de l'eau de fiel, parce que nous avons péché contre le Seigneur.

15 Nous attendions (avons attendu) la paix, et il n'est venu rien de bon ; (le temps de) la guérison, et voici la frayeur (l'épouvante).

16 Depuis Dan on entend le frémissement (roulement) de ses coursiers (chevaux) ; tout le pays est ébranlé par les hennissements de ses chevaux de guerre (combattants) ; ils sont venus, et ils ont dévoré le pays et ce qu'il renferme, la ville et ses habitants.

17 Car j'enverrai contre vous des serpents, des basilics, contre lesquels il n'y aura pas d'enchantement, et ils vous mordront, dit le Seigneur.

18 Ma douleur est au-dessus de toute douleur ; mon cœur est languissant (triste) au-dedans de moi.

19 Voici que la voix de la fille de mon peuple retentit (me crie) d'une terre lointaine : Le Seigneur n'est-il pas dans Sion ? (ou) Son roi n'est-il plus en elle ? Pourquoi donc m'ont-ils irrité par leurs images sculptées (taillées au ciseau) et par leurs dieux (des vanités) étrangers(ères) ?

20 La moisson est passée, l'été est fini, et nous n'avons pas été sauvés.

21 A cause de la plaie (du brisement) de la fille de mon peuple je suis brisé et attristé ; l'épouvante (la stupeur) m'a saisi.

22 N'y a-t-il pas de baume (résine, note) en Galaad ? ne s'y trouve-t-il pas de médecin ? Pourquoi donc la blessure de la fille de mon peuple n'a-t-elle pas été pansée (fermée) ?

Continuar Lendo